Le copywriting : l’art de faire passer à l’action

copywriting

Avez-vous déjà entendu parler de copywriting ou de conception-rédaction ? Souvent assimilée à la rédaction web, cette technique d’écriture présente toutefois quelques spécificités… En fait, il s’agit d’une compétence particulièrement intéressante pour tous les entrepreneurs du web qui souhaitent construire un lien émotionnel fort avec leur client idéal, vendre leurs produits/services en ligne et vivre plus confortablement de leur activité… 

Qu’est-ce que le copywriting 

Petite définition simple du copywriting 

Voici une capture d’écran de la traduction du Larousse : 

Définition et traduction du terme copywriting par le Larousse

Quoi, c’est tout ? 😮

En fait, comme vous vous en doutez, c’est un peu plus compliqué que ça… 😉

Le copywriting (à ne pas confondre avec le storytelling), aussi nommé « conception-rédaction », « rédaction publicitaire ou commerciale », désigne l’art d’inciter à l’action et de persuader avec les mots. Ou encore l’art de vendre à l’écrit. 

Autrement dit, le copywriter est la personne qui écrit les textes de publicité ou de vente que vous retrouvez un peu partout dans les journaux, dans les magazines, sur les panneaux d’affichage et sur Internet.

J’imagine que les mots « persuader », « inciter », « vendre » et « publicité » ne vous mettent pas forcément à l’aise… Je me trompe ? 

Et si je vous disais qu’il est pourtant possible d’utiliser le copywriting en restant vous-même, sincère et honnête, sans avoir à manipuler qui que ce soit ? 

Que cela pourrait même vous aider à atteindre vos objectifs et vivre plus confortablement de votre activité de créapreneur ? 

Nous y reviendrons plus en détail dans la suite de cet article…

Pour illustrer ce terme un peu plus précisément, voici quelques exemples de contenus copywrités (que vous utilisez peut-être déjà ?) que l’on retrouve en ligne :

  • les articles de blogs avec un appel à l’action (call to action) ;
  • les newsletters ;
  • les pages de ventes ;
  • certains posts sur les réseaux sociaux ;
  • les fiches produits ;
  • les scripts de vidéos de vente ; 
  • etc. 

Les objectifs de la conception-rédaction

Comme nous venons de le voir, l’objectif principal de ce type d’écriture est de susciter l’intérêt et d’inviter le lecteur à passer à l’action :

  • s’inscrire à une newsletter ;
  • télécharger un e-book gratuit ;
  • liker, s’abonner ou partager une publication ;
  • ouvrir un email ou suivre un lien ;
  • laisser un commentaire ;
  • faire une demande de devis ;
  • prendre rendez-vous ;
  • s’inscrire à une séance de coaching ;
  • acheter un produit/service/formation ;
  • etc. 

Le but ultime du copywriting 

  • capter l’attention de son client idéal ;
  • susciter l’intérêt pour ses créations ;
  • construire un lien émotionnel fort avec son audience ;
  • accroître ses ventes et augmenter son chiffre d’affaires ;
  • fidéliser sa clientèle sur le long terme. 

Quelques spécificités de l’écriture persuasive

Maintenant que nous avons défini ce qu’est le copywriting et passé en revue ses différents objectifs, examinons à présent quelques-unes de ses spécificités… 

Connaître son avatar sur le bout des doigts

Comme nous l’avons vu, l’écriture persuasive a pour objectif d’inciter le lecteur à passer à l’action, avec pour but : la vente et la fidélisation. 

Bien entendu, pour y parvenir, le copywriter devra tout d’abord gagner le respect de son client idéal. C’est pourquoi il est essentiel que ce dernier fasse preuve d’empathie et s’intéresse réellement à son lecteur de cœur, en prenant le temps de faire les recherches nécessaires à son sujet. 

Plus le copywriter connaîtra son client idéal sur le bout des doigts, plus il sera capable de lui proposer du contenu sur mesure (qui correspond réellement à ses besoins), et plus celui-ci sera susceptible de lui accorder sa confiance. 

Rédiger des titres qui donnent envie de poursuivre la lecture

Le titre est la première chose sur laquelle les lecteurs tombent et qui définit si oui ou non, ils vont poursuivre leur lecture… Il s’agit donc d’un élément essentiel en copywriting (ainsi qu’en rédaction web). Le titre doit idéalement être court, accrocheur et résumer la solution que le texte a l’intention d’apporter. 

Exemple : « Réduisez votre consommation de (quelque chose) grâce à ces (X) conseils » ou « La méthode (nom) pour (objectif) » ou encore « (X) étapes simples et efficaces pour obtenir (quelque chose) ». 

Apporter une solution au besoin de son client idéal

Comme nous venons de l’aborder, un bon titre formule généralement une promesse en assurant de répondre à un besoin. L’entièreté de l’article devra donc précisément s’y tenir, aborder différentes pistes et renvoyer le lecteur vers des sources d’informations complémentaires. 

Il ne s’agit en aucun cas de faire de fausses promesses ou de décevoir son public… Au contraire, le but est de faire en sorte que le visiteur ait le sentiment qu’on lui veuille du bien et qu’il reparte satisfait de ce qu’il a appris. 

Écrire de manière simple et directe en copywriting 

En copywriting, l’utilisation du style littéraire ou journalistique n’est pas vraiment conseillée. L’idée est plutôt de :

  • utiliser des phrases courtes et simples (une phrase = une idée) ;
  • vulgariser en évitant le jargon trop spécifique ;
  • employer un vocabulaire simple et humain (adapté à son client idéal) ;
  • s’adresser directement à son lecteur en utilisant le « vous » ou le « tu » ;
  • appeler son lecteur par son prénom (dans les newsletters, par exemple) ;
  • etc. 

Définir précisément l’objectif de son texte avant de le rédiger 

En copywriting, avant de commencer à rédiger, il est important de s’interroger sur l’objectif de son texte et ce que l’on espère que l’internaute fasse après avoir terminé sa lecture (s’abonner, demander un essai gratuit, acheter une formation, etc.). C’est pourquoi il est important de se fixer un cap pour que l’ensemble du texte aille dans le même sens, vers le même et unique objectif.

Il est également recommandé de bien prendre le temps de réfléchir à sa proposition de vente dans le but de se différencier de la concurrence.

Qu’est-ce qui rend le produit/service unique par rapport aux autres ? Pourquoi le visiteur devrait-il acheter ici et pas ailleurs ? Quels bénéfices va obtenir le lecteur en passant à l’action ?

Répondre aux objections de ses lecteurs et utiliser la preuve sociale

Étant donné que le copywriter s’adresse généralement à son lecteur dans le but de le convaincre de passer à l’action et/ou de faire un acte commercial, il est tout à fait logique qu’il se retrouve face à des objections… 

Le rôle du copywriter sera justement d’anticiper tout ce qui pourrait freiner le passage à l’action, en faisant comprendre à son client potentiel qu’il a conscience de ce qui peut le bloquer et qu’il y a réfléchi en amont. Pour ce faire, rédiger des FAQ (foires aux questions) et utiliser la preuve sociale s’avèrent être des réponses très efficaces. 

Les témoignages clients, études de cas, chiffres et avis positifs rendent les offres plus crédibles et peuvent sacrément faire la différence face aux hésitations éventuelles du lecteur (à condition de ne pas tricher, bien évidemment !). 

Comment utiliser le copywriting de façon éthique et authentique ? 

Suite à la lecture de cet article, vous avez certainement constaté que cette technique d’écriture repose en grande partie sur la psychologie humaine… Après tout, rien de nouveau à cela, car le copywriting (pas forcément comme nous le connaissons aujourd’hui) existe depuis la nuit des temps !

Aujourd’hui, la plupart des entreprises, qu’elles soient éthiques, engagées, écologiques, spirituelles, ou non, utilisent le marketing et le copywriting pour vendre leurs produits/services en ligne… 

Jusque-là, pas de problème. 

Là où cela devient plus inquiétant, par contre, c’est lorsque certaines personnes décident de s’appuyer sur des leviers psychologiques négatifs tels que la peur ou la culpabilité. Ou encore lorsque certains entrepreneurs décident de mentir délibérément sur les bienfaits de leurs produits, de récolter de faux témoignages, de gonfler leurs chiffres, etc. Car à ce moment-là, il s’agit en effet de manipulation et de malhonnêteté pure et simple. 

Bien entendu, ce n’est absolument pas le copywriting que je préconise ! Selon moi, il est tout à fait possible d’utiliser cette méthode de communication de manière éthique, authentique et respectueuse ! 

Comment ? 

  • en jouant sur des sentiments positifs (joie, bien-être, paix, etc.) ;
  • en faisant preuve d’honnêteté, d’empathie et de créativité ;
  • en présentant ses produits et services tels qu’ils sont ;
  • en mettant en avant les avis de ses clients ;
  • en apportant des contenus à forte valeur ajoutée.

Comme nous l’avons vu, le copywriting peut être un formidable levier d’expansion pour votre activité de créapreneur, si tel est votre souhait et que vous vous sentez à l’aise avec cette démarche… Présentée comme l’art de persuader avec les mots ou de vendre à l’écrit, cette technique de communication reste avant tout une rencontre entre vous et votre lecteur. Une rencontre qui, comme dans la vie de tous les jours, requiert de la curiosité, un langage commun, mais surtout de la confiance et de la sincérité !

Ce qu’il faut retenir de cet article

Qu’est-ce que le copywriting ?

Le copywriting désigne l’art d’inciter à l’action et de persuader avec les mots, ou encore l’art de vendre à l’écrit. 

Quels sont les objectifs du copywriting ?
  • capter l’attention de son client idéal ;
  • susciter l’intérêt et le désir pour ses offres ;
  • construire un lien émotionnel fort avec ses lecteurs ;
  • faire passer à l’action (inscription, achat, like, partage, newsletter, etc.) ;
  • accroître ses ventes et augmenter son chiffre d’affaires ;
  • fidéliser sa clientèle sur le long terme.
Quelles sont les spécificités de ce type de communication ?
  • connaître son client idéal sur le bout des doigts ;
  • rédiger des titres qui donnent envie de poursuivre la lecture ;
  • apporter une solution concrète et unique à un besoin/une demande ;
  • écrire de manière simple, directe et humaine ;
  • définir précisément l’objectif de son texte avant de le rédiger ;
  • répondre aux objections de ses lecteurs et utiliser la preuve sociale.
Comment utiliser le copywriting de façon éthique et authentique ? 
  • en jouant sur des sentiments positifs (joie, bien-être, paix, désir, etc.) ;
  • en faisant preuve d’honnêteté, d’empathie et de respect ;
  • en présentant ses produits tels qu’ils sont ;
  • en mettant en avant les avis positifs de ses clients ;
  • en apportant des contenus à forte valeur ajoutée.

Vous êtes un entrepreneur créatif et votre communication sur internet vous désempare ? 👇

Quel créapreneur êtes-vous ? Le mini-test de creapreneur.fr

1. Mini-test

Je passe le mini-test
Quel créapreneur êtes-vous ?

2. Coaching virtuel

Je reçois le bonus
J’apprivoise ma com’ sur internet en 5 jours


Sources principales

Christian. H. Godefroy. Club positif. Découvrez les secrets du copywriting. 2014. 

Audrey Tips. Copywriting. [En ligne]. [Consulté le 15 déc. 2021]. En ligne : https://audreytips.com/glossaire-web/copywriting/

HubSpot. Le guide du copywriting. [En ligne]. [Consulté le 15 déc. 2021]. En ligne : https://blog.hubspot.fr/marketing/copywriting

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page